Résultats du 1er trimestre 2019

Paris, Vendredi 26 avril 2019

Communication Financière

Les chiffres clés du T1 2019

Dans un environnement de marché en amélioration, mais marqué par une aversion au risque persistante, ce vendredi 26 avril Amundi publie des résultats à nouveau en progression ; confirmant ainsi la résilience de son business model.  

Des résultats en progression sensible

Sur le 1er trimestre 2019, le résultat comptable1 s’élève à 235 M€, en hausse de +6,4% par rapport au T1 2018 et de +22,4% par rapport au T4 2018. Cette croissance est liée notamment à :

  • un bon niveau de commissions nette de gestion et de produits nets financiers,
  • à des charges d’exploitation maîtrisées

 

Le résultat net ajusté part du Groupe atteint ainsi 247 M€2, en hausse respective de +3,2% et de + 10% par rapport au T1 2018 et au T4 2018. Ce résultat s’explique par2 :

  • des revenus nets quasi-stables s’élevant à 659 M€ (-0,6% vs T1 2018) grâce à une bonne gestion des marges permettant d’afficher des commissions nettes de gestion en croissance modérée (621 M€, soit + 0,9% vs T1 2018) qui, couplées à la hausse des produits financiers (18 M€), compensent le recul des commissions de surperformance par rapport à un T1 2018 particulièrement élevé 
  • des charges d’exploitation stables (336 M€, soit -0,2% vs T1 2018), les synergies liées à l’intégration de Pioneer compensant les réinvestissements de croissance et les  effets de change et prix défavorables

Le coefficient d’exploitation s’établit ainsi à 50,9%, quasi-stable par rapport au T1 2018 et en amélioration sensible de 1,6 point par rapport au T4 2018.

Une activité soutenue sur les actifs moyen-long terme et des encours de gestion en hausse

L’activité d’Amundi sur le 1er trimestre 2019 est marquée par un rebond de la collecte nette3 en actifs MLT4, tant sur les segments Retail qu’Institutionnels (+8,4 Md€, hors réinternalisation d’un mandat en Italie pour -6,3 Md€). Cependant, les flux nets sont au total de -6,9 Md€, en raison de sorties importantes de produits de trésorerie (-9,0 Md€) et de la réinternalisation (en janvier) du mandat institutionnel en Italie.

 

  • Le segment Retail affiche un niveau d’activité en redressement en actifs MLT (+2,4 Md€ au T1 2019 vs +0,1 Md€ au T4 2018) porté notamment par les Réseaux Internationaux et par les Joint-Ventures asiatiques. Cependant, en raison de la décollecte sensible en produits de trésorerie (-7,8 Md€) dans les Réseaux France, les distributeurs tiers et les JVs, la décollecte nette du Retail sur le trimestre est de -5,4 Md€.
  • Le segment des Institutionnels est également marqué par une collecte nette dynamique en actifs MLT (+6,0 Md€, hors réinternalisation d’un mandat en Italie pour -6,3 Md€). Malgré une collecte positive en actifs MLT, le segment des Institutionnels affiche au total, sur le trimestre, une décollecte de -1,5 Md€ ; due notamment à une décollecte importante en produits monétaires auprès des Corporates.
  • D’un point de vue géographique, la collecte nette en actifs MLT a été réalisée à 70% hors de France5.
  • Enfin, par classe d’actifs, la collecte nette MLT est bien répartie et tirée par toutes les expertises.  

Au total et grâce à un effet de marché positif, les encours gérés par Amundi sont en hausse de 3,6 % par rapport à fin 2018 et atteignent 1 476 Md€3 au 31 mars 2019.

Dans un contexte d’aversion au risque persistant, ce premier trimestre est conforme au plan de marche, avec des résultats à nouveau en forte hausse, et en ligne avec les objectifs 2020. L’intégration de Pioneer est achevée. Le redressement de la collecte en actifs moyen/long terme illustre la capacité d’Amundi à répondre aux besoins de l’ensemble de ses clients, grâce aux renforcements continus de ses offres et de sa présence internationale.

Commente Yves Perrier, Directeur Général

1. Y compris amortissement des contrats de distribution.
2. Données ajustées : hors amortissement des contrats de distribution et, en 2018, hors coûts d’intégration de Pioneer.
3. Encours & collecte combinés incluant les actifs conseillés et commercialisés et comprenant 100% des encours gérés et de la collecte des JV asiatiques; pour Wafa au Maroc, les encours sont repris pour leur QP.
4. Produits Moyen Long Terme (MLT) hors Trésorerie : actions, obligations, diversifiés, actifs réels, alternatifs et structurés.
5. Hors réinternalisation d’un mandat italien.


Documents