Résultats d’Amundi du 1er semestre et 2ème trimestre 2019

Paris, Mercredi 31 juillet 2019

Communication Financière

Chiffres clés 1er semestre et 2ème trimestre 2019 d'Amundi

Dans un environnement marqué par une aversion au risque persistante, les résultats d’Amundi au 1er semestre 2019 sont à nouveau en progression, en ligne avec les objectifs à 3 ans, et confirment la résilience de son business-model.

Des résultats en progression sensible

1er Semestre 2019

La croissance du résultat net ajusté1 (+2,7% à 505 M€) résulte notamment de la résistance des revenus et des marges, ainsi que d’un bon contrôle des coûts qui bénéficient des synergies liées à l’intégration Pioneer.

Les revenus nets totaux sont quasi-stables à 1 332 M€ (-0,6% vs S1 2018) :

  • Les commissions nettes de gestion affichent une évolution légèrement négative (1 239 M€, -1,6%), avec une quasi-stabilité des marges.
  • Les commissions de surperformance sont maintenues à un bon niveau (60 M€ dont 40 M€ au 2e trimestre 2019) ; l’effet de comparaison est défavorable par rapport à un S1 2018 particulièrement élevé.
  • Les produits financiers sont en hausse sensibles, à 33 M€, en lien avec le redressement des marchés.

 

Les charges d’exploitation sont maitrisées (680 M€ soit +0,6% vs S1 2018), la poursuite des synergies liées à l’intégration de Pioneer compensant les réinvestissements de développement ainsi que des effets change et prix défavorables.

En conséquence le coefficient d’exploitation1 s’établit à 51,1%, soit un niveau comparable  au S1 2018. Le Résultat Brut d’Exploitation1 atteint 652 M€. 

Le résultat net ajusté1 part du Groupe ressort au total à 505 M€, en progression de +2,7% par rapport au 1er semestre 2018.

 

2ème trimestre 2019

Le résultat net ajusté1 part du Groupe ressort au total à 258 M€, en progression de +2,3%par rapport au T2 2018.

Le résultat comptable2 du T2 2019 s’élève à 245 M€, en hausse de +4,9% par rapport au T2 2018.

 

Une activité soutenue sur les actifs moyen-long terme dans un marché européen de la gestion d’actifs à l’arrêt

1er Semestre 2019

Malgré des marchés financiers en redressement (après la forte correction du 4e trimestre 2018), le secteur européen de la gestion d‘actifs a affiché une collecte quasi-nulle au 1er semestre 20193, compte tenu de l’attentisme persistant des épargnants et investisseurs résultant d’une aversion au risque forte.

Pour Amundi, l’activité du 1er semestre 2019 est marquée par :

  • une collecte nette soutenue en actifs MLT4, à +8,0 Md€ hors réinternalisation d’un mandat spécifique en Italie  (-6,3 Md€),  
  • des sorties importantes de produits de trésorerie liées à la saisonnalité (-13,4 Md€),
  • et par la réinternalisation (au 1er trimestre) par un institutionnel italien d’un mandat.

 

Compte tenu de ces éléments, les flux nets totaux du 1er semestre sont de -11,7 Md€ dont -3,5 Md€ en Retail et  -8,2 Md€ en Institutionnels.

  • le segment Retail, dans un contexte persistant d’aversion au risque, affiche une collecte positive en actifs MLT (+1,4 Md€), portée par les Réseaux Internationaux (+2,1 Md€) grâce à la gestion sous mandat en Italie, et par les Joint-Ventures asiatiques (flux de +1,3 Md€, qui intègrent d’une part un très bon niveau de collecte en Inde et en Corée du Sud, et d’autre part une décollecte en Chine, en raison de changements réglementaires. 
  • Sur le segment Institutionnels, ce semestre est marqué par une collecte nette dynamique en actifs MLT, à +6,6 Md€ hors réinternalisation d’un mandat italien (-6,3 Md€). La collecte nette soutenue des Mandats d’assurance CA & SG est portée notamment par les souscriptions des contrats d’assurance vie en euros. L’épargne Entreprise confirme son dynamisme (+1,5 Md€).
  • Par classe d’actifs, la collecte nette MLT a été tirée par des offres adaptées au contexte de marché (taux d’intérêt bas et aversion au risque) 

Au total les encours gérés par Amundi atteignent 1 487 Md€ au 30 juin 2019, en progression de +4,3% par rapport à fin 2018 grâce à un effet de marché positif.

 

2ème trimestre 2019

L’activité au 2e trimestre 2019 s’est inscrite dans la continuité du 1er trimestre, avec une faible appétence au risque de la part des clients.

L’activité a été marquée par une décollecte en produits de trésorerie (-4,4 Md€, essentiellement dans le segment Institutionnels et Corporates) et par des flux légèrement négatifs de -0,4 Md€ en actifs MLT. Au total, la décollecte nette du T2 2019 atteint -4,8 Md€.

Une structure financière solide

Au 30 juin 2019, les capitaux propres tangibles d’Amundi s’élèvent à 2,1 Md€, contre 2,3 Md€ au 31 décembre 2018, la génération de capital du résultat net du 1er semestre 2019 (480 M€) étant plus que compensée par la distribution du dividende de l’exercice 2018 (- 579 M€).

Par ailleurs, l’agence notation Fitch a confirmé en mai 2019 la notation A+ d’Amundi, la meilleure du secteur.

« Amundi a confirmé au premier semestre 2019 la solidité de son business model. Les résultats sont à nouveau en progression, en ligne avec les objectifs du plan à 3 ans. Cette hausse de la profitabilité reflète d’une part une bonne résistance de l’activité et des marges dans un environnement plus difficile, et d’autre part le plein effet des synergies liées à l’acquisition de Pioneer. Amundi a continué de renforcer son dispositif par des recrutements ciblés (gestion passive et actifs réels notamment). Enfin, Amundi a lancé plusieurs initiatives en matière d’investissement responsable, conformément au plan annoncé en septembre 2018. »

 Yves Perrier, Directeur Général d'Amundi

1 Données ajustées : hors amortissement des contrats de distribution et, en 2018, hors coûts d’intégration de Pioneer

2 Y compris amortissement des contrats de distribution

3 Source Broadridge

Produits Moyen Long Terme (MLT) hors Trésorerie : actions, obligations, diversifiés, actifs réels, alternatifs et structurés


Documents